Accueil Economie Les affaires en Afrique sont en plein essor

Les affaires en Afrique sont en plein essor

0
PARTAGER
Source : Pixabay. Un progrès dans le domaine des affaires en Afrique.

L’Afrique offre des possibilités intéressantes aux entreprises cherchant à accéder à de nouveaux marchés en croissance dans un climat économique mondial très compliqué. Acha Leke, co-auteur de la Révolution des affaires en Afrique, a déclaré que le succès en Afrique dépend de l’innovation et du développement d’une compréhension approfondie de l’environnement local.

Les entreprises qui réussissent bien dans la région sont celles qui ont la volonté de bien faire : générer de la rentabilité et opter pour une croissance durable en répondant aux besoins du continent. Lorsque vous faites des affaires en Afrique, vous devez vouloir vous démarquer des autres.

La révolution des affaires en Afrique

Mutsa Chironga, dirigeant de Nedbank, a expliqué que la population africaine en croissance rapide est de plus en plus urbanisée. L’adoption rapide de la technologie en fait un terrain propice à l’innovation. Cependant, la réputation de l’Afrique en matière de conflits et de corruption persiste et l’histoire de la transformation économique est souvent négligée.

Voici une vidéo parlant de cette révolution :

L’économie africaine se chiffre maintenant à environ 2 000 milliards de dollars et le continent réalise d’immenses progrès économiques et sociaux. En 2018, six des dix économies ayant connu la croissance la plus rapide au monde provenaient d’Afrique et le continent compte 438 entreprises réalisant un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars.

Tendances et opportunités d’affaires

La combinaison d’une population en croissance rapide et d’une augmentation de la croissance du revenu par habitant a entraîné une demande accrue, que ce soit pour la connectivité Internet, l’énergie ou les biens de consommation.

Ceci, ajouté à l’adoption rapide des technologies numériques et mobiles dans la région, offre aux entreprises une multitude d’opportunités. Par ailleurs, le dividende démographique est également la plus grande menace potentielle du continent, car le chômage des jeunes reste un problème persistant. Il faut faire preuve de beaucoup d’audace et déterminer quels sont les secteurs à forte intensité de main-d’œuvre qui seront en mesure d’employer les jeunes.

Source :

CityPress