Accueil Politique Le président malgache condamne les manifestations meurtrières de samedi

Le président malgache condamne les manifestations meurtrières de samedi

0
PARTAGER
Source : Ronny K, Pixabay. Le président malgache appelle au calme après les manifestations dans la capitale.

Ce samedi a eu lieu une manifestation dans la capitale malgache. Des milliers de manifestants se sont réunis à Analakely à Antananarivo pour contester l’adoption de la nouvelle loi électorale. Les députés malgaches parlent en effet de corruption lors des votes de cette législation. Les manifestations de ce samedi ont fait de nombreux blessés et 5 morts.

Voici un extrait vidéo relatant ces faits :

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina était en voyage en France ce samedi. Il était de retour dans le pays ce dimanche et a fait une déclaration. Selon M. Rajaonarimampianina, les manifestations étaient un coup d’État. Il a ainsi appelé tous les habitants de Madagascar à respecter la démocratie et à garder leur calme.

Un retour de la crise ?

Selon le président malgache, un coup d’État n’apportera aucune solution d’avenir au pays. Les affrontements qui ont eu lieu ce samedi ont fait des dizaines de blessés, dont des bébés soignés dans l’hôpital des enfants de Tsaralalana dans la capitale. Plusieurs militaires avaient déjà été déployés avant les manifestations. Ils ont ensuite quitté la place du 13-Mai, permettant ainsi à une centaine de militants de l’opposition d’entrer dans l’hôtel de ville.

Source : Wikimedia Commons. Des manifestations ont été à l’origine de la mort de 6 personnes dans la capitale malgache.

Madagascar devrait être le théâtre d’une élection présidentielle fin novembre ou décembre. Les autorités ont considéré les manifestations du samedi comme étant illégales. Malheureusement, les militants ont défié les forces de l’ordre.

Le pire régime que Madagascar a connu ?

Élu en 2013, le président actuel n’a pas encore confirmé sa candidature pour la prochaine élection. Mais deux anciens chefs d’État, Marc Ravalomanana, président de 2002 à 2009, et Andry Rajoelina, qui l’a destitué lors d’un coup d’État, ont déjà annoncé leur candidature.

Les deux ont été exclus de la course à la présidentielle en 2013. Madagascar a enduré plusieurs années de crise après le renversement de Ravalomanana en 2009. L’arrivée au pouvoir de Rajaonarimampianina a mis un terme à la longue série de crises politiques dans le pays. Malheureusement, les Malgaches sont aujourd’hui confrontés à un autre problème politique.

Source :

News24