Accueil Environnement L’Afrique peut offrir des solutions pour contribuer à la décarbonisation de l’Europe

L’Afrique peut offrir des solutions pour contribuer à la décarbonisation de l’Europe

0
Source : Pixabay. Le partenariat entre l'Afrique et l'Europe.

Plusieurs études et opinions scientifiques décrivent l’Afrique comme la région la plus vulnérable au changement. En effet, la nature même de nombreuses sociétés africaines dépend de facteurs liés au climat. Les pluies et les sécheresses affectent la production agricole tandis que la pauvreté limite la capacité d’adaptation ou d’atténuation du continent ; tout cela conduit à une base de départ plus fragile.

Cependant, le continent n’est responsable que de 3 % des émissions mondiales de carbone ; preuve tangible de sa sous-industrialisation. Pourtant, malgré le besoin pressant de croissance et de développement de l’Afrique, nombre de ses pays ont rejoint avec enthousiasme le mouvement mondial de décarbonisation.

L’avantage du retard de l’Afrique

L’avantage du retard de l’Afrique est renforcé par l’abondance de soleil, de vent et de terres inexploitées, le tout renforcé par une jeune génération de plus en plus ambitieuse et désireuse de changer. L’Afrique présente une solution solide aux problèmes de décarbonisation de l’Europe, apportant une réponse unique à l’objectif zéro carbone de l’UE pour 2050.

Ci-dessous une vidéo en anglais montrant ce projet de partenariat :

L’Europe veut accélérer la transition verte du monde en mettant en place son mécanisme d’ajustement de la frontière carbone. Bien que le système soit animé par un sens de responsabilité pour l’avenir de la planète, et non par un besoin apparemment latent de protectionnisme, cette approche aura certainement des effets systémiques sur les acteurs en amont de la chaîne d’approvisionnement.

Explorer les partenariats potentiels

Toutes les parties prenantes, des deux côtés de la Méditerranée, gagneraient à travailler ensemble pour résoudre l’équation de neutralité carbone.

Cela offrirait à l’Europe une opportunité fiable pour ses subventions indispensables à l’appui de ses industries vertes, en partenariat avec les pays africains, en s’appuyant sur les ressources abondantes de l’Afrique. Il ne s’agit donc pas d’offrir une aide à l’Afrique, mais plutôt d’explorer, ensemble, des opportunités de partenariat potentielles.