Accueil Politique Comment les fake news ont été amplifiées par le coronavirus en Afrique...

Comment les fake news ont été amplifiées par le coronavirus en Afrique ?

0
Source : Pixabay. Les fakes news en Afrique.

En Afrique, la désinformation virale sur le coronavirus a circulé sur les réseaux sociaux depuis le début de la pandémie. Dans tout le continent, des articles, des publications sur Facebook et des mèmes ont affirmé que l’alcool tue le virus, que le partage de masques faciaux est acceptable et que les Africains ne peuvent pas attraper le coronavirus. Même les chefs d’État ont contribué à la diffusion de fausses nouvelles en Afrique.

Il va sans dire que les fausses informations et les fausses nouvelles sur une pandémie mondiale peuvent nuire gravement à la capacité des gens à rester en bonne santé et en sécurité. Cependant, « l’infodémie » de l’Afrique a adopté une approche sauvage à cet égard.

Fake news en Afrique

Cependant, les fausses nouvelles en Afrique ne sont pas nouvelles et se sont en fait répandues ces dernières années, causant des problèmes sur tout le continent. En 2018, BBC News a lancé un projet de recherche intitulé « Beyond Fake News » pour identifier la désinformation et ses effets au Kenya, au Nigeria et en Inde.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant ces faits :

Grâce à l’analyse de plus de 8 000 articles dans les deux pays africains, des milliers de pages Facebook et des messages WhatsApp et des entretiens avec des particuliers, le projet a identifié les fausses nouvelles comme un problème urgent.

Les ressources pour la vérification des faits

Le site Web Africa Check rassemble des banques de données contenant des informations factuelles et tente de vérifier en temps opportun les informations erronées. WhatsApp et Facebook ont ​​également noué un partenariat avec de nombreux gouvernements africains pour lutter contre la désinformation sur le continent en utilisant des tactiques telles que des robots et des notifications push.

Partout, les Africains luttent pour de bon contre la désinformation des médias sociaux avec les médias sociaux. Grâce aux efforts déployés à travers le continent, les gens peuvent, espérons-le, éradiquer les fausses informations en Afrique pour vivre en toute sécurité pendant la pandémie et au-delà.