Accueil Environnement Les connaissances sur le changement climatique restent faibles en Afrique

Les connaissances sur le changement climatique restent faibles en Afrique

0
Source : Pixabay. Les effets du changement climatique en Afrique.

Les ravages récents causés par le cyclone tropical Idai, qui a frappé les pays d’Afrique australe tels que le Malawi, le Zimbabwe et le Mozambique, rappellent tristement que l’Afrique reste le continent le plus vulnérable en matière d’atténuation des changements climatiques.

Une nouvelle étude publiée par Afrobarometer dresse un tableau sombre de la détérioration de l’agriculture en raison du retard des précipitations, de la dégradation de la qualité de la vie et, surtout, du peu de connaissances sur l’impact du changement climatique. La recherche a révélé que sur les 34 pays africains étudiés, des répondants des 30 pays ont déclaré que la production agricole avait fortement diminué à la suite de la sécheresse au cours de la dernière décennie.

Manque de connaissance sur le changement climatique

Dans l’enquête, la connaissance du changement climatique était décrite comme la perception selon laquelle le répondant connaissait ce phénomène, le liait à des changements défavorables et reconnaissait que l’activité humaine jouait un rôle majeur dans ce problème en raison des émissions de gaz à effet de serre.

Ci-dessous une vidéo relatant ces faits :

Alors que 58 % des Africains ont indiqué avoir entendu parler du changement climatique, quatre sur dix ont admis n’avoir jamais entendu parler de ce terme auparavant. Afrobarometer a identifié les personnes travaillant dans le secteur agricole dans les zones rurales, les pauvres, les femmes et les moins instruits comme des personnes ignorant le changement climatique.

Un continent vulnérable

Le continent africain est le plus vulnérable aux conséquences du changement climatique. Il est intéressant de noter que l’enquête a révélé que les problèmes clés tels que la pénurie d’eau, la sécurité alimentaire et l’agriculture soulevés par les personnes interrogées sont directement liés au changement climatique.

L’Afrique est signataire de plusieurs accords internationaux tels que le protocole de Kyoto et l’accord de Paris sur le changement climatique de 2016. Ces accords mondiaux cherchent à combattre et à inverser les effets du changement climatique.

Source :

MG