Accueil Economie Pourquoi l’Afrique a la capacité de dépasser le reste du monde grâce...

Pourquoi l’Afrique a la capacité de dépasser le reste du monde grâce à l’innovation ?

0
PARTAGER
Source : Pixabay. L'innovation pour stimuler le développement de l'Afrique.

Le continent africain a certainement fait face à sa juste part de défis au cours des dernières décennies. Mais avec la tendance des économies émergentes à contribuer au progrès dans de nombreuses régions du monde, l’Afrique est désormais intéressée aux changements technologiques qui transforment le continent et ouvrent même la voie à l’innovation.

Traditionnellement, l’Afrique souffrait d’une instabilité presque insupportable. Mais lorsque les avantages de l’indépendance ont commencé à émerger, un boom économique en Afrique a commencé, qui a été comparé à la croissance de l’Asie dans les années 1970. Ce processus s’était tellement développé en 2013 que l’Afrique abritait sept des économies les plus dynamiques du monde.

Volonté d’embrasser le changement

Le facteur le plus déterminant de cette transformation a probablement été la volonté du continent d’adhérer au changement. Les quinze dernières années ont été marquées par une vaste révolution technologique en Afrique, avec des entreprises prêtes à innover et une population enthousiasmée par cette innovation.

L’Afrique a déjà commencé l’innovation technologique il y a bien longtemps :

Il existe des indicateurs démographiques qui indiquent également l’importance croissante de l’Afrique. L’Afrique est un continent d’avenir. Des organisations telles que les Nations Unis prédisent que, d’ici le début du siècle prochain, le Nigéria sera le troisième plus grand pays du monde, avec une population d’un milliard de personnes.

Les Africains sont les premiers à adopter la technologie

Alors que d’autres zones économiques plus établies ont tardé à adopter les technologies telles que le transfert d’argent mobile, l’Afrique a moins à perdre en l’adoptant. Même à ce jour, 66 % des Africains subsahariens sont considérés comme non bancarisés, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas accès aux services bancaires et pas de comptes bancaires.

Dans un tel climat, il n’est tout simplement pas nécessaire que la population en général s’accroche à une façon de faire traditionnelle. Cela explique en partie pourquoi l’Afrique est en avance sur les pays occidentaux en ce qui concerne le financement P2P et pourquoi les services bancaires mobiles ont été adoptés avec autant d’enthousiasme par les consommateurs africains.

Source :

Forbes