Accueil Politique Mali : le convoi d’un candidat attaqué, inquiétude avant le scrutin

Mali : le convoi d’un candidat attaqué, inquiétude avant le scrutin

0
PARTAGER

Un convoi électoral du candidat à l’élection présidentielle malienne Aliou Diallo (ADP-Maliba) a été attaqué le 23 juillet dans le Cercle de Nara (Centre) par des hommes armés qui ont volé et détruit des véhicules sans faire de victimes. Une attaque qui intervient à moins d’une semaine d’une élection présidentielle cruciale pour le pays, où M. Diallo fait figure d’outsider face au président sortant Ibrahim Boubacar Keïta.

Difficile de déterminer avec certitude qui sont les auteurs de l’attaque survenue dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune rurale de Guiré, tant la situation sécuritaire au Mali est instable. Une chose est sûre toutefois, c’est bien la caravane d’un des principaux candidats de l’opposition qui a été visée par des tirs. Un convoi dans lequel se trouvaient plusieurs membres de la famille du Chérif de Nioro, une importante autorité religieuse qui a récemment apporté son soutien à Aliou Diallo.

Une attaque armée qui n’a pas fait de victimes, mais qui vient un peu plus alimenter les inquiétudes d’une partie de l’opposition en ce qui concerne la sincérité et la sérénité du scrutin à venir, sur fonds de rumeurs lancinantes de tentatives de reports de l’élection, prêtées à tort ou à raison au camp gouvernemental.

Le bilan matériel de l’attaque de Guiré est élevé puisque trois véhicules ont été volés au cours de l’assaut et qu’un quatrième a été incendié par les assaillants. Un vol et des dégradations, doublées d’une tentative d’intimidation sur lesquelles l’équipe de campagne a souhaité interpeller « les plus hautes autorités sur leur responsabilité à prendre les mesures nécessaires pour assurer la libre circulation des personnes en cette période de campagne électorale au Mali ».

« La Direction de campagne du Candidat Aliou Diallo condamne avec énergie cet acte barbare et inacceptable. Nous exigeons l’ouverture d’une enquête afin de rechercher et mettre hors d’état de nuire les auteurs de cette violente attaque », selon un communiqué publié par l’équipe de campagne.