Accueil Santé Madagascar lutte encore contre la peste

Madagascar lutte encore contre la peste

0
PARTAGER

Depuis le mois d’aout de cette année 2017, l’on a remarqué que la peste a refait surface comme chaque année, et elle a causé la mort d’une centaine de personnes aussi bien dans la province de Tamatave que dans la capitale Tananarive. Ce fléau, qui, rappelons-le, se transmet du rat à l’homme par les puces. Le virus responsable de la peste est mortel dans les 12 à 24 h après les piqures de ces puces si aucun traitement n’est apporté à la personne infectée. Cependant, avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) et de la communauté internationale, la propagation de l’épidémie a pu être maîtrisée, puisque l’on ne recense plus qu’une dizaine de cas actuellement.

La peste a bouleversé l’économie malgache

L’île de Madagascar est une destination touristique très prisée par les touristes du monde entier, et l’on peut dire que le tourisme est un des piliers de l’économie malgache. L’épidémie de la peste a bloqué la venue des touristes sur le territoire malgache, vu également qu’on a recensé deux étrangers tués par cette épidémie, dont un Français et un Néerlandais. Pour donner suite aux décès de ces étrangers, tous les vols provenant de Madagascar étaient suspendus pour éviter l’importation de la maladie.

Les types de peste connus à ce jour

On recense actuellement trois types de peste à savoir la peste bubonique, la peste septicémique et la peste pulmonaire. Tous les trois peuvent être fatals pour l’homme en cas d’absence de traitement effectué à temps. Dans l’île rouge, ce sont les pestes bubonique et pulmonaire qui ont fait des ravages. La première se manifeste par la présence d’une forte fièvre et l’agrandissement des ganglions lymphatiques suivi d’une grande fatigue. La peste pulmonaire, quant à elle, est marquée par une toux très persévérante avec des crachats de sang. Ce dernier cas est le plus dangereux puisqu’il peut tuer en 24 heures faute de traitement.