Accueil Politique Présidentielle malienne : une coalition autour d’Aliou Boubacar Diallo ?

Présidentielle malienne : une coalition autour d’Aliou Boubacar Diallo ?

0

A moins de dix mois de la présidentielle malienne, Aliou Boubacar Diallo pourrait à nouveau prendre la tête d’un front uni à la présidentielle de 2022. C’est en tout cas le souhait de nombreux Maliens, qui rêvent d’une alternative forte contre les grands partis historiques comme le Rassemblement pour le Mali (RPM), de l’ex président Ibrahim Boubacar Keita.

Une soif de changement chez les Maliens

En 2022, Aliou Boubacar Diallo pourrait conduire une large coalition lors de la présidentielle malienne. Certains maliens rêvent d’un front uni pour faire barrage aux caciques de la classe politique malienne. Il s’agirait alors d’une coalition comprenant des partis politiques mais aussi certaines personnalités dites « propres » venant de certains grands partis de la scène. Faire le vide dans les autres formations politiques pour que leurs caciques ne soient en possession que de coquilles vides. Les partis partis historiques que sont le RPM du président déchu Ibrahim Boubacar Keita, l’URD de feu Soumaïla Cissé et l’Adema-PASJ sont tous la cible de la recomposition de la scène politique en cours. Pour beaucoup de maliens, on réclame une rupture franche, du changement, du neuf… Et on pense qu’Aliou Boubacar Diallo ou Moussa Mara du parti Yéléma ferait l’affaire. Parmi la trentaine de potentiels candidats à la prochaine élection présidentielle, ces deux personnalités seraient nettement au-dessus du lot. De récents sondages abondent d’ailleurs dans ce sens.

Aliou Diallo donné favori par les sondages

Selon un sondage du cabinet Statix, publié en mars 2020, Aliou Diallo récolte 27% des intentions de vote au premier tour, et Moussa Mara 17%. Ils sont suivis, très loin, par Soumeylou Boubèye Maïga (9%), Modibo Sidibé (8%) et Cheick Modibo Diarra (8%). Dans un précédent sondage, réalisé en novembre 2020, le président d’ADP-Maliba se plaçait déjà deuxième avec 25,5% des intentions de vote au premier tour, juste derrière Soumaïla Cissé (26%) et devant Moussa Mara (14%). Fort des rapports de force entre les deux actuels poids lourds de la politique nationale, plusieurs maliens verraient bien Aliou Diallo conduire une alliance avec le soutien Moussa Mara, Oumar Mariko, président de SADI (Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance), de l’astrophysicien et ancien premier ministre Cheik Modibo Diarra, et Choquel Maïga, membre du Comité directeur et porte-parole du M5-RFP.

Des rencontres ont déjà eu lieu

Cette potentielle alliance entre ces hommes politiques est dans l’ère du temps depuis la chute d’IBK. Certaines rencontres avaient déjà eu lieu, qui augurait une telle possibilité, selon les observateurs. En octobre 2020, par exemple, Aliou Diallo avait rencontré Moussa Mara. « Nous avons discuté de la situation nationale et des perspectives d’avenir pour notre pays », avait confié le milliardaire malien à l’issue de leur tête-à-tête. En mars 2021, ADP-Maliba a aussi eu des rencontres avec Cheick Modibo Diarra et les dirigeants de l’URD.