Accueil Politique Mali : Aliou Diallo en phase avec le gouvernement à Kayes

Mali : Aliou Diallo en phase avec le gouvernement à Kayes

0

Le président d’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo, a participé vendredi à plusieurs activités du gouvernement à Kayes, dont l’inauguration du deuxième pont de la ville. Le milliardaire malien est bien connu dans la « Cité des Rails », depuis près de trente ans, pour ses nombreuses actions et réalisations en faveur du bien-être de la population.

Cette semaine, le nouveau gouvernement malien a lancé plusieurs activités à Kayes (Ouest) sous la présidence du premier ministre Moctar Ouane. Une telle opération ne pouvait évidemment pas se faire sans Aliou Boubacar Diallo, un bienfaiteur reconnu de longue date dans la ville. Le président d’ADP-Maliba était ainsi aux côtés du chef du gouvernement de transition pour l’inauguration du deuxième pont de Kayes et lors des visites au sein d’entreprises locales. Il a également assisté à la remise de 2700 tonnes d’aliment bétail par Moctar Ouane, qui a annoncé la reprise prochaine du chemin de fer.

Le Mali, locomotive de la transition énergétique en Afrique

Aliou Diallo a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme les instructions du premier ministre. Il a dit espérer qu’elles ne resteront pas lettres mortes et que l’on pourra bientôt relancer l’activité ferroviaire au Mali. « A ce sujet, j’ai réitéré ma disponibilité à contribuer à la mise en route de trains à Hydrogène qui pourraient révolutionner le secteur du transport et permettre au Mali d’être le premier pays africain à avoir des trains à Hydrogène. Cela ouvrirait une ère futuriste qui ferait du Mali la locomotive de la transition énergétique en Afrique », a ajouté le PDG d’Hydroma. Depuis 2012, cette entreprise d’exploration et d’exploitation de gaz naturel transforme l’hydrogène naturel en électricité verte, qu’elle distribue ensuite gratuitement aux habitants de Bourakébougou.

Trente ans à améliorer les conditions de vie des Kayésiens

Aliou Diallo salue la tournée du chef du gouvernement dans sa ville natale et ose voir en elle, le premier de nombreuses initiatives en faveur du développement de la première région administrative du Mali. Pour rappel, l’ex député de Kayes supplée, depuis près de trente ans, le gouvernement dans cette partie du pays. En effet, Aliou Diallo a permis la réalisation de plusieurs projets à travers sa fondation Maliba. Celle-ci assure notamment le pavage des rues de Kayes, dont celles du marché « diyon », et lance régulièrement des travaux l’assainissement des caniveaux de la ville.

La fondation Maliba fait également de l’accès à l’eau potable une réalité grâce à plusieurs forages dans le Cercle de Kayes. En outre, elle garantit une alimentation saine avec un programme de distribution de moulins à grain à des organisations féminines. Par ailleurs, l’institution forme chaque année des dizaines de femmes en fabrication et commerce de savon. Parallèlement, elle signe des conventions avec le Conseil régional pour la réalisation de microprojets afin de promouvoir l’agriculture et l’industrie dans le Cercle de Kayes. Enfin, la fondation Maliba œuvre dans l’éducation à travers les dons de matériel scolaire aux élèves et dans la santé via la construction et l’équipement de centres de santé communautaire.

Un Plan Marshall pour en faire davantage

En véritable philanthrope, Aliou Diallo continue au quotidien de soulager la population de Kayes à travers bien d’autres actions. Mais, il compte en faire davantage une fois au Palais de Koulouba. L’entrepreneur demande donc le vote des Maliens à la présidentielle prochaine, qui aura lieu courant 2022. Le leader d’ADP-Maliba est déjà crédité d’un score de 25,5% au premier tour de ce futur scrutin, d’après un sondage réalisé en novembre 2020 par le cabinet Statix. Il arrive deuxième derrière feu Soumaïla Cissé (26%). Les poursuivants immédiats se trouvent à bonne distance : l’ancien premier ministre Moussa Mara (14%) et l’astrophysicien Checik Modibo Diarra (11,7%).

Dans son projet de société audacieusement intitulé « Plan Marshall pour le Mali », Aliou Diallo prévoit la construction de ponts, routes, écoles, universités, hôpitaux, centrales électriques usines, entre autres, dans toutes les régions du pays. À Kayes, il promet aussi la construction du train à hydrogène et de l’université régionale. Son ambitieux programme est potentiellement doté de 15.000 milliards de Francs CFA.