Accueil Economie Les femmes africaines à la tête du monde parmi les membres des...

Les femmes africaines à la tête du monde parmi les membres des conseils d’administration

0
Source : Pixabay. La place des femmes dans le monde des affaires.

L’Afrique, continent touché par le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde et par le manque de protection juridique des femmes, bat toutes les autres régions du monde en termes de proportion de femmes dans les conseils d’administration. En Afrique, un membre du conseil d’administration sur quatre est une femme.

C’est mieux que l’Europe, deuxième avec 23 %, loin devant l’Amérique latine avec  7 %, à la traîne, selon un rapport sur la parité hommes-femmes. La moyenne mondiale de la représentation féminine dans les conseils d’administration est de 17 %. La représentation dans les comités exécutifs en Afrique est inférieure à celle des conseils d’administration, à 22 %, mais supérieure à la moyenne mondiale de 21 %.

Quelques pays se démarquent

Par ailleurs, les progrès ont été réalisés principalement dans une poignée de pays africains et les femmes occupent de manière disproportionnée des rôles de direction dans les départements des ressources humaines et juridiques, emplois considérés comme moins susceptibles de conduire au poste de directeur général.

Voici comment les femmes se placent dans le développement de l’Afrique :

Un certain nombre de vérifications de la réalité sont nécessaires. Seul un nombre relativement petit d’économies, à savoir l’Afrique du Sud, le Rwanda, l’Ouganda, le Kenya et le Botswana ont progressé. En dessous de la haute direction, la performance de l’Afrique a été moins brillante, mais pas toujours en décalage par rapport aux autres régions.

Les femmes dans la politique

Les femmes réussissent aussi relativement bien en Afrique en termes de représentation politique. Avec 25 % de femmes parmi les représentants politiques, l’Afrique est en avance sur la moyenne mondiale de 21 %. Les pays les plus performants du continent sont l’Éthiopie, l’Afrique du Sud et le Rwanda.

En dehors du lieu de travail, les femmes africaines sont beaucoup plus défavorisées, leur rôle dans la société et la protection juridique qui leur est proposé sont très inégaux. L’Afrique n’a pas fourni de services essentiels tels que les soins de santé et l’éducation.

Source :

Aljazeera