Accueil Politique ADP-Maliba : Aliou Diallo maintient le cap d’une opposition constructive

ADP-Maliba : Aliou Diallo maintient le cap d’une opposition constructive

0
PARTAGER

Aliou Boubacar Diallo a repris la main au sein d’ADP-Maliba après le débauchage de son ancien président par la majorité présidentielle. À l’issue du Congrès du parti, ADP-Maliba a resserré les rangs autour de son leader, élu une figure respectée et intègre pour diriger le parti, et maintenu le cap d’une opposition exigeante mais constructive pour le bien des Maliens.

Le troisième Homme de la présidentielle de 2018 continue à tracer son sillon en vue d’une alternance véritable au Mali. Fidèle aux thématiques de changement, de réconciliation, et d’intégrité, qu’il a porté au cours de la campagne présidentielle de l’année dernière, Aliou Boubacar Diallo a fait face avec dignité à la crise de croissance qu’a récemment traversé son parti.

Rejetant à la fois les appels à une opposition systématique et violente au pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keïta, et les mains tendues du gouvernement pour obtenir le ralliement de sa formation politique, le natif de Kayes maintient le cap exigeant qu’il s’est toujours fixé : obtenir un renouvellement en profondeur de la classe et des pratiques politiques.

Le navire a à peine tangué quand le président d’ADP-Maliba, Amadou Thiam, reprenant les plus mauvaises habitudes de la vie politique malienne, a rejoint, à titre individuel et contre la ligne politique du parti, le gouvernement de Boubou Cissé. Un débauchage qui a entrainé une reprise en main énergique d’Aliou Boubacar Diallo.

À l’occasion du 2e Congrès du parti, qui se tenait la semaine dernière, un nouveau président consensuel, respecté et connu pour son intégrité a été élu par les cadres d’ADP-Maliba : Youba Bah, un ancien ambassadeur et inspecteur des services économiques. Par cette élection le parti d’Aliou Diallo démontre sa volonté de sortir des clans politico-politiques et de donner des responsabilités à des personnalités compétentes.

Une fois les rangs resserrés autour d’Aliou Diallo, le Congrès a surtout été l’occasion de réaffirmer la ligne politique d’ADP-Maliba pour une alternance qui ne soit pas uniquement de façade. Acceptant de dialoguer avec le gouvernement sur les sujets vitaux pour l’avenir du pays, sans céder aux sirènes du pouvoir, Aliou Diallo veut démontrer qu’on peut faire de la politique autrement, en cherchant des solutions concrètes et rassembleuses aux immenses défis auquel doit faire face le Mali.