Accueil Economie Google ouvre son premier laboratoire d’intelligence artificielle en Afrique

Google ouvre son premier laboratoire d’intelligence artificielle en Afrique

0
Source : Pixabay. Le potentiel de l'IA en Afrique.

Un agriculteur tanzanien utilise son téléphone pour suivre l’évolution d’une plantation de manioc. En quelques secondes, il reçoit un diagnostic de la maladie qui affecte sa plantation et la meilleure manière de la gérer pour augmenter sa production. L’agriculteur a utilisé une application sur son téléphone mobile basée sur TensorFlow, la machine à intelligence artificielle de Google, que la société a développé pour aider les gens à trouver des solutions aux problèmes réels.

Quand on pense à l’IA, la première chose qui nous vient à l’esprit, c’est probablement les films de science-fiction. Cependant, cette technologie peut parfaitement s’appliquer à la vie des assistants virtuels à la traduction linguistique sur Google. Le géant américain souhaite désormais se positionner comme un leader dans le domaine de l’IA.

Les avantages de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle peut être appliquée dans des secteurs tels que l’agriculture, la santé et l’éducation. Moustapha Cisse, chercheur  à la tête des efforts de Google en matière d’IA en Afrique, a expliqué que l’objectif de son équipe est de fournir aux développeurs les recherches nécessaires pour créer des produits capables de résoudre les problèmes que l’Afrique fait face aujourd’hui.

Voici le rôle joué par l’IA en Afrique :

La plupart de ce qu’ils font dans leurs centres de recherche chez Google et pas seulement à Accra, ils le publient avec un code source ouvert, afin que tout le monde puisse l’utiliser pour construire toutes sortes de chose, a-t-il déclaré.

Des solutions basées sur des algorithmes

Les entreprises de la Silicon Valley luttent toujours avec la diversité. Un rapport récent a montré que de nombreux employés cherchent un réel changement de leur entreprise après des années consacrées à déterminer les problèmes.

Nyalleng Moorosi, ingénieur en informatique au centre, dont le travail est axé sur la création de technologie IA, est en train de développer une solution fonctionnant de manière fondamentalement basée sur les données.

Source :

PhillyTrib