Accueil Economie Les tendances commerciales qui façonneront l’Afrique en 2019

Les tendances commerciales qui façonneront l’Afrique en 2019

0
PARTAGER
Source : Pixabay. Comment l'Afrique va évoluer économiquement dans les années à venir.

La performance de certaines des plus grandes économies africaines en 2018 n’inspire pas confiance pour l’année à venir. Le Nigeria a connue une reprise lente après une récession causée par la chute des prix du pétrole, tout comme l’Angola. L’Afrique du Sud est entrée en récession pour la première fois en dix ans.

Mais, loin des économies phares, les puissances émergentes et les tendances internationales offrent la perspective de nouveaux succès. Le nouvel ouvrage de McKinsey & Company intitulé « La révolution des entreprises en Afrique » identifie les domaines de potentiel de progrès et d’opportunités sur le continent, sur la base de recherches et d’entretiens avec des centaines de PDG de grandes entreprises africaines.

Les puissances moyennes ascendantes

Lorsque McKinsey a sondé les 30 principales économies africaines en 2011, ils ont constaté que 25 d’entre eux connaissaient une croissance accélérée. Dans la dernière enquête portant sur les mêmes pays, ce chiffre n’était que de 13. Plutôt que les puissances continentales, ce sont les économies de taille moyenne, comme la Côte d’Ivoire et l’Éthiopie qui offre la plus grande promesse.

Voici une vidéo montrant le développement surprenant de l’Éthiopie :

Leke a choisi la Côte d’Ivoire comme modèle de progrès stable, ayant enregistré une croissance soutenue depuis sa sortie d’une guerre civile et d’une crise financière au tournant de la décennie. Il cite les investissements importants du gouvernement et le développement des infrastructures en partenariat avec des entreprises chinois comme des facteurs clés de la performance du pays.

Une union plus étroite

Alors que l’Union européenne est sous pression du nationalisme ressuscité au sein des États membres, les pays africains optent pour un alignement plus étroit. La zone de libre-échange continentale créera l’un des plus grands blocs au monde, avec 44 pays membres.

Parmi les grandes économies, seul le Nigéria s’est abstenu et Leke estime que sa position devrait changer dans un proche avenir. Les progrès de l’accord seront complétés par un assouplissement des restrictions sur les voyages entre les pays africains.

Source :

Citizentv