Accueil Culture Comment le genre détermine-t-il le développement intergénérationnel en Afrique ?

Comment le genre détermine-t-il le développement intergénérationnel en Afrique ?

0
PARTAGER
Source : Pixabay. La différence de sexes en Afrique.

Le soutien émotionnel et financier des parents pour leurs enfants est essentiel pour les aider à progresser dans la société, mais il est prouvé que les fils reçoivent plus de soutien que les filles, en particulier dans les régions en développement comme l’Afrique.

Le développement intergénérationnel occupe une place importante dans les agendas des politiques et de la recherche, mais il concernerait principalement les fils et les pères. Les études accordent moins d’attention aux mères et à leurs filles en raison du nombre limité de données disponibles dans les pays en développement et, dans une moindre mesure, dans les économies avancées.

L’autonomisation des femmes africaines

Une nouvelle étude a permis d’examiner l’incidence de l’autonomisation des femmes sur le développement intergénérationnel. Les chercheurs ont utilisé une riche base de données du Nigeria pour développer un modèle permettant d’évaluer l’effet du pouvoir de négociation des femmes sur la persistance professionnelle intergénérationnelle fondée sur le sexe dans différents secteurs.

Voici une vidéo expliquant l’autonomisation des femmes en Afrique :

Quatre résultats pertinents peuvent en découler. Premièrement, au Nigeria, plus de femmes ont plus de chances de sortir du secteur agricole que d’hommes. Deuxièmement, la probabilité de travailler dans les secteurs secondaire et tertiaire est beaucoup plus élevée pour les enfants, garçons et filles, si leurs parents étaient employés dans le même secteur. Troisièmement, le fait d’avoir une mère qui était agricultrice rend les enfants moins susceptibles de travailler dans le secteur des services. Enfin, un plus grand pouvoir de négociation des femmes au sein des ménages, est positivement lié au développement intergénérationnel.

L’inégalité entre les sexes en tant que processus de coordination

Les familles jouent souvent un jeu de coordination soucieux non seulement du revenu de leurs filles, mais également du revenu de leur futur conjoint. Les parents ont tendance à faire une discrimination lorsque les autres familles la font à leurs filles.

Du point de vue d’un parent, une fille peut avoir besoin de moins de qualifications professionnelles parce qu’elle est supposée se marier avec un homme plus éduqué et pouvant gagner plus. Par conséquent, la discrimination fondée sur le sexe résulte de l’équilibre d’un processus où tout le monde discrimine.

Source :

Brookings