Accueil Economie Des banques européennes se rendent complices de la corruption de dirigeants africains

Des banques européennes se rendent complices de la corruption de dirigeants africains

0
PARTAGER
Source : Pixabay. Des banques européennes impliquées dans des affaires de blanchiment d'argent.

Des banques européennes auraient été complices dans des affaires de corruption impliquant des dirigeants africains. Le gouvernement angolais a arrêté lundi le fils de l’ancien président José dos Santos pour avoir volé 500 millions de dollars du fonds public, avec l’aide d’une banque britannique. Il y a quelques jours à peine, le Nigeria a exigé qu’une banque en Europe rende 100 millions de dollars blanchis par l’ancien dictateur Sani Abacha. Au Libéria, l’ex-gouverneur de la banque centrale, Milton Weeks, fait l’objet d’une enquête pour les 104 millions de dollars qui ont disparu des caisses de l’État.

Arrestation du fils de l’ancien président angolais

La police angolaise a arrêté lundi le fils de l’ancien dirigeant José Eduardo dos Santos, au sujet d’une affaire de corruption impliquant le transfert illégal de 500 millions de dollars de fonds publics à une banque britannique. L’individu a été placé en détention préventive. Il avait d’abord tenté de transférer les fonds à la succursale londonienne de la banque suisse Crédit Suisse en utilisant des documents falsifiés, mais les autorités britanniques ont bloqué le transfert.

Ci-dessous les détails en anglais concernant cette affaire :

Le transfert a par la suite abouti, cette fois via un compte HSBC au Royaume-Uni. Les éléments de preuve recueillis ont donné des indications suffisantes pour inculper la personne pour divers crimes, notamment des associations criminelles, corruption et participation à des activités illicites.

Les banques font face à de nombreuses critiques

Cette nouvelle survient à un moment où les banques européennes ont été critiquées pour avoir potentiellement aidé des dirigeants africains corrompus à détourner des milliards de dollars du continent.

Selon la fondation pour le renforcement des capacités en Afrique, le continent perd chaque année jusqu’à 50 milliards de dollars. Le président nigérian Muhammad Buhari a demandé la semaine dernière à la banque HSBC de rendre près de 100 millions de dollars. En 2006, la Suisse a restitué 500 millions de dollars volés par l’ancien dirigeant Sani Abacha.

Source :

NewsBitcoin