Accueil Culture Une nouvelle génération d’artistes africains utilise la musique pour s’exprimer

Une nouvelle génération d’artistes africains utilise la musique pour s’exprimer

0
PARTAGER
Source : Pixabay. Des artistes africains s'expriment à travers la musique.

Si certains artistes africains cherchent à partir en Occident pour se faire connaître, d’autres choisissent de rester sur le continent pour créer une musique qui a du sens. Dans le quartier animé de Médine à Dakar, des charrettes tirées par des chevaux jonglent autour des bus bondés et des stands de fortune vendant des vêtements ou des téléphones portables.

Dans une ruelle étroite, derrière une rue animée, un son assez bruyant jaillit d’un bâtiment coloré. À l’intérieur, Jah Moko invite les jeunes à écrire des chansons sur des bouts de papier. Le musicien né au Mali essaie de les encourager à devenir la voix de leurs communautés à travers la musique.

La musique, un outil puissant pour s’exprimer en Afrique

Jah Moko a indiqué que la musique est un excellent moyen pour faire passer un message. De plus, elle permet de sensibiliser et d’éduquer les jeunes à aimer le continent africain. Alors que certains artistes africains veulent s’installer en Europe pour y trouver des opportunités, Jah Moko a abandonné sa carrière de producteur de musique en France il y a plus de 10 ans afin de s’installer au Sénégal.

Voici un clip du groupe intitulé Tunka :

Il a ensuite décidé de lancer le projet Jah Moko Family, un groupe basé à Dakar. Le groupe joue généralement du reggae et de l’afro-beat. Il exploite des sons africains traditionnels. Les neuf membres sont originaires de la France, de la République centrafricaine, du Bénin, du Sénégal et du Mali.

Pas besoin d’armes pour combattre

La guerre a toujours fait partie de la vie des Africains. Au Sénégal, les artistes ont trouvé la paix dont ils ont eu besoin à travers la musique. La plupart des gens avaient une arme, mais pour cet artiste, la musique est sa seule arme.

Il a indiqué qu’ils n’ont pas besoin d’armes pour combattre, car ils ont une arme puissante qui est leur voix et leurs paroles. Malgré un taux de croissance annuel de 6,8 %, le chômage reste élevé au Sénégal et la Banque mondiale estime qu’un Sénégalais sur quatre a un emploi à temps plein.

Source :

Aljazeera