Accueil Politique Aliou Diallo s’impose comme premier opposant au système

Aliou Diallo s’impose comme premier opposant au système

0
PARTAGER

Aliou Diallo, le troisième homme du scrutin présidentiel malien du 29 juillet, s’est imposé comme le véritable leader de l’opposition malienne pour les années à venir. Il faudra compter sur cet homme d’affaires qui a su imposer des thèmes de campagne de rupture pour redonner des perspectives aux Maliens.

Lutte contre le chômage, retour de l’État dans le nord et le centre du pays, plan d’investissement et de construction d’infrastructures, lutte contre la corruption. Dans son programme, Aliou Diallo avait fait le choix du volontarisme et du retour de l’ambition politique dans un pays sclérosé par la menace terroriste comme par l’inertie de ses dirigeants.

Largement inconnu de l’opinion publique au début de la campagne, Aliou Diallo s’est non seulement fait un nom ces dernières semaines, mais il est parvenu à imposer le tempo de la campagne autour de thématiques que les politiciens traditionnels n’osaient plus aborder, tant était grand leur sentiment d’impuissance.

En réunissant plus de 7,95 % des électeurs, et en se plaçant troisième du scrutin derrière les dinosaures IBK et Soumaïla Cissé, Aliou Diallo a ouvert la voie à une nouvelle façon de faire de la politique. Il se positionne clairement comme une figure incontournable pour les années à venir.

Le succès de la campagne d’Aliou Diallo démontre la volonté de changement profond et radical au sein de l’électorat malien. Épuisés par la guerre et l’attentisme de leurs leaders, les Maliens ont rallumé la flamme de l’espoir en l’avenir au cours de la campagne.

Une campagne positive et constructive qui a posé les jalons d’un nouveau Mali. Loin du clientélisme et de la démagogie de certains candidats, Aliou Diallo a proposé un plan global et cohérent pour affronter les principaux défis auxquels est confronté le Mali et remettre le pays sur les rails de la paix et de la prospérité.

Fort de ce succès, c’est Aliou Diallo qui portera désormais ce message d’espoir pour rebâtir le Mali. À lui de continuer à rassembler et à concevoir la plateforme la plus large possible pour préparer le Mali de demain.