Accueil Politique Comment la diaspora a influencé les élections de 2017 en Afrique ?

Comment la diaspora a influencé les élections de 2017 en Afrique ?

0
PARTAGER
Source : Wikipedia. La diaspora a influencé les élections en Afrique.

Un nouveau rapport a mis en lumière le rôle de Twitter lors des récentes élections en Afrique et comment la diaspora a contribué à façonner le débat en ligne. L’étude baptisée « How Africa Tweets » a été publiée récemment par Portland Communications, une société de conseil basée au Royaume-Uni.

Ce rapport couvre les élections tenues entre juin 2017 et mai 2018 en Guinée équatoriale, au Rwanda, au Lesotho, au Sénégal, au Liberia, en Égypte, au Kenya, en Angola et dans la République autoproclamée de Somaliland dans le nord de la Somalie.

Twitter, un outil fortement utilisé dans les élections

Ce rapport a mis en évidence comment les échanges sur Twitter ont été affectées par les principales voix à l’extérieur du continent lorsque les sondages ont été contestés. Dans l’ensemble, 54 % des voix provenaient d’autres pays non africains.

Source : Pixabay. Twitter est un véritable outil influençant les élections en Afrique.

La France, le Royaume-Uni et les États-Unis ont été les pays les plus influents. Au Liberia et en Guinée équatoriale, les voix provenant de l’extérieur du continent africain, notamment des États-Unis, représentaient la plus grande part des voix influentes dans l’élection générale. Cette étude a ainsi permis de montrer l’influence des médias sociaux sur les élections en Afrique.

Les principaux influenceurs

L’étude a permis de révéler les principaux influenceurs dans les 10 élections en Afrique et d’analyser les principaux hashtags qui ont entouré ces sondages, ainsi que les utilisateurs qui ont conduit le débat. Le rapport a constaté que les habitants de ces pays utilisaient Twitter de manière continue pour discuter des tendances politiques, débattre et influencer les décisions prises par l’électorat.

Les politiciens et les partis n’étaient pas les principaux moteurs de la conversation dans leurs pays. Les journalistes locaux ont eu une plus grande influence. Au Kenya, le nombre de politiciens influençant la discussion sur Twitter a doublé entre les premières et deuxièmes élections, mais n’a toujours pas atteint 10 %. Au Sénégal, aucun politicien n’a été identifié comme personne influente sur Twitter.

Source :

AlJazeera