Accueil Politique La jeunesse malienne sensible au discours d’alternance d’Aliou Diallo

La jeunesse malienne sensible au discours d’alternance d’Aliou Diallo

0
PARTAGER

Le discours de changement radical et d’alternance véritable porté par le candidat d’ADP-Maliba trouve un éhco favorable auprès de la jeunesse malienne. Après une rencontre fructueuse avec plusieurs activistes et blogueurs maliens, Aliou Boubacar Diallo continue à enregistrer des soutiens de taille à travers le mouvement de soutien dénommé Ko-Koura (ndlr : nouvelle ère en Bambara).

Un coup de balai aux élites politiques traditionnelles et une élection présidentielle qui puisse apporter de véritables changements dans la vie quotidienne et les perspectives à long-terme de la jeunesse malienne. Ce sont ces thématiques qui font d’Aliou Boubacar Diallo, riche homme d’affaires, self-made man et nouvel épouvantail de la classe politique malienne, un candidat séduisant pour les jeunes.

Parce qu’il s’est fait tout seul, loin des cercles d’influence et des réseautages habituels de Bamako. Parce que la politique lui coûte plus d‘argent qu’elle ne lui en rapportera jamais. Parce qu’il est issu du monde de l’entreprise et qu’il veut que le gouvernement du Mali serve la population. Parce que c’est un philanthrope qui a dépensé plusieurs milliards à soulager les peines des plus faibles.

Autant de raisons qui expliquent pourquoi les discours et le profil d’Aliou Diallo passent si bien auprès de la jeunesse malienne. Des éléments qui expliquent pourquoi plus de 800 associations, si méfiantes d’ordinaire à l’égard de la classe politique et de ses mensonges, ont non seulement accepté de soutenir le candidat d’ADP-Maliba, mais elles ont toutes intégré le Mouvement fédérateur des clubs de soutien dénommé Ko-Koura. En fin Mars, Aliou Diallo avait également rencontré l’influent chroniqueur Ras Bath à son siège de campagne. Même si rien n’a filtré de l’entretien, il ressort que les deux personnalités partagent « l’objectif de l’alternance ».

Son opération de séduction qui ne fait peut-être que débuter, se poursuit avec d’autres ralliements, cette fois-ci bien plus politiques dans les jours à venir.