Accueil Economie Orange France prévoit l’expansion de ses opérations bancaires en Afrique

Orange France prévoit l’expansion de ses opérations bancaires en Afrique

0
PARTAGER
Source : Wikipedia. La société Orange va déployer ses services bancaires en Afrique.

Orange, le plus grand opérateur français, a déclaré avoir demandé l’extension de ses opérations bancaires en Afrique. Ceci vient après le lancement d’une banque numérique en France en 2017. Bruno Mettling, directeur général adjoint en charge du développement de la marque en Afrique et au Moyen-Orient, a déclaré que la nouvelle entité ciblerait les clients de détail et ne deviendrait pas une banque classique.

Voici les déclarations de Bruno Mettling concernant la stratégie d’Orange en Afrique :

L’objectif de la marque est de permettre à un plus grand nombre d’Africains d’accéder aux services bancaires. Ils ne deviendront pas une banque traditionnelle. En effet, leurs services ne seront pas disponibles aux entreprises.

Une demande de licence a déjà été déposée

Orange a déposé une demande de licence auprès de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Cet organisme est composé de huit pays qui partagent une banque centrale commune et utilisant la monnaie CFA. M. Mettling a indiqué que l’entreprise espérerait démarrer ses opérations d’ici la fin de l’année.

Source : Pixabay. Orange France prévoit d’étendre ses opérations bancaires en Afrique.

La personne qui va diriger cette nouvelle banque n’a pas encore été nommée. Elle va s’appuyer sur la solution de paiement mobile Orange Money. Cette technologie a été lancée en Afrique en 2008. D’ailleurs, elle est déployée dans 18 pays africains et compte aujourd’hui plus de 12 millions de clients actifs.

Orange fortement présent en Afrique

En 2016, Orange Money a réalisé des transactions de près de 14,5 milliards d’euros. Par ailleurs, M. Mettling a expliqué que les revenus du groupe ont augmenté de 60 % ces deux dernières années. Il a également affirmé qu’Orange allait commencer à émettre ce qu’il a appelé des « picoloans », de moins de 100 euros. Ils seront déployés à Madagascar dans quelques semaines, puis au Mali, en République démocratique du Congo et dans cinq autres pays plus tard cette année.

Des microcrédits, allant de 200 à 400 euros, seront également prévus. La société française a lancé Orange Bank, un prêteur numérique, en octobre dernier. Son objectif est d’acquérir 2 millions de clients sur 10 ans.