Accueil Economie Un nombre record de touristes en Tunisie depuis les attentats de 2015

Un nombre record de touristes en Tunisie depuis les attentats de 2015

0
PARTAGER
Quartier arabe de la ville de Tunis/Source : Pxhere

Le nombre de touristes en Tunisie atteindra un niveau record cette année. Le ministre tunisien du Tourisme a annoncé que cette nouvelle va complètement inverser les dégâts infligés au secteur par des attaques contre des vacanciers en 2015.

Retour des touristes européens

Après plus de trois années passées à fuir la Tunisie à la suite d’un attentat sur la plage de Soussa, qui a tué 39 touristes et un autre au Musée national du Bardo à Tunis, qui a fait 21 morts, les Européens ont commencé à revenir. « Notre objectif est d’accueillir 8 millions de touristes cette année et d’avoir un taux élevé de réservation de la part des clients européens, mais aussi d’attirer de nouveaux clients », a déclaré Salma Loumi, la ministre du Tourisme. La Tunisie a été une destination attrayante pour les touristes depuis le début des années 1960. Les principales attractions touristiques proposées par la Tunisie sont la ville cosmopolite de Tunis, les anciennes ruines de Carthage et les stations balnéaires situées près de Monastir.

Les ruines de Carthage/Source : Wikimedia Commons/Calips

Le tourisme pourrait booster l’économie du pays

La prévision de 8 millions porte le nombre de touristes au-dessus du niveau d’avant les attentats, qui était de 7,1 millions en 2014. Le nombre de touristes est rapidement tombé à 5,3 millions en 2015. Selon Salma Loumi, les revenus du tourisme pourraient augmenter de 25 % à la fin de cette année. En 2017, les chiffres du Tourisme étaient déjà en hausse de 23 % par rapport à l’année précédente. En effet, les hôtels ont été fréquentés par des russes et des algériens, mais les opérateurs affirment qu’ils dépensent moins que les vacanciers européens. D’ailleurs, le tourisme représente 8 % du PIB de la Tunisie. Un retour des visiteurs européens donnerait un coup de fouet à une économie en difficulté et augmenterait les réserves de devises étrangères du pays.

Source :

Africanews