Accueil Politique Le gouvernement du Cameroun crée une nouvelle base militaire à Bamenda

Le gouvernement du Cameroun crée une nouvelle base militaire à Bamenda

0
PARTAGER
Soldat camerounais/Source : Wikimedia Commons/Sgt. Jason T.Bailey

Le Cameroun dispose désormais d’une nouvelle base militaire. Elle a été mise en place pour répondre aux besoins de sécurité dans l’ouest et le nord-ouest de la région.

Le Cameroun réorganise ses forces

Le président Paul Biya a signé des directives réorganisant les forces de défense du pays conduisant à la scission en deux de l’ancienne Base militaire interarmées (RMIA). La RMIA est basée à Douala. La nouvelle base devient la cinquième Base militaire interarmées (RMIA 5)et le quartier général de la région nord-ouest de Bamemda. Elle sera dirigée par le général Agha Robinson Ndong tandis que le général Jules César Ellie sera nommé commandant de la base de gendarmerie de la région, la RG5. Cette mesure est considérée comme un plan pour faire face à la crise anglo-saxonne qui sévit dans le pas depuis octobre 2017. Les séparatistes de la région poursuivent les affrontements meurtriers avec les forces de sécurité. Il est important de rappeler que les séparatistes d’Ambazonie souhaitent l’indépendance des régions anglophones , dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays.

Drapeau de la république auto-proclamé d’Ambazonie/Source : Wikimedia Commons

Une crise qui s’éternise

Le gouvernement a insisté sur le fait que la région reste sécurisée. Le mois dernier, le Nigeria a déporté environ 47 séparatistes attrapés à Yaoundé vers le Cameroun. Parmi eux, il y avait le dirigeant séparatiste connu sous le nom de Julius Sisuku Ayuk Tabe. Le Nigeria a également fait les frais de la crise au Cameroun avec l’afflux continu de réfugiés en provenance du Cameroun. L’agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR, a signalé que des milliers de personnes sont arrivées au Nigeria au cours des derniers mois. Il convient de signaler que les anglophones représentent moins d’un cinquième de la population camerounaise, concentrée dans l’ancien territoire britannique près de la frontière nigériane. Depuis, c’est la communauté francophone qui domine la scène politique du pays.

Source :

Africanews