Accueil Economie Un bus à toit ouvert pour visiter Kampala

Un bus à toit ouvert pour visiter Kampala

0
PARTAGER
Le quartier de Kampala Road/Source : Wikimedia Commons/Daryona

Une agence de tourisme privée en Ouganda donne aux Ougandais et aux visiteurs l’occasion de découvrir les paysages pittoresques de Kampala à bord du premier bus touristique de la ville.

Un autre regard sur Kampala

L’agence Promote Uganda Safari veut que les passagers à bord du bus à toit ouvert admirent les bâtiments et sites qui sont d’une importance capitale dans l’histoire et la culture du pays. L’autobus de 69 places a été lancé en décembre et réalise deux voyages par jour. C’est intéressant. Nous voyons les choses que n’arrivons pas à distinguer d’habitudes. Et il est possible de les prendre en photo. Il suffit de bien protéger son smartphone et son appareil photo pour bénéficier d’une expérience agréable », a déclaré Caroline Muyama, citoyenne de Kampala.

Actuellement, l’observation des animaux sauvages est la seule offre touristique attractive en Ouganda_Pinterest_Yael Assia

L’Ouganda veut diversifier son offre touristique

L’Ouganda veut augmenter le nombre annuel de touristes à 4 millions au cours des trois prochaines années. Pour cela, le pays devra améliorer les réseaux routiers autour de parcs de jeux et des autres sites d’attractions. « Beaucoup de touristes viennent en Ouganda et repartent avec une grande partie de l’argent qu’ils voulaient dépenser initialement. Ils ne pouvaient pas les dépenser en raison des produits touristiques limités que nous leur offrions », a déclaré le directeur de Promote Safari Uganda. « Nous avons des visiteurs que ne sont là que pour deux jours pour participer à une conférence et qui ont du temps libre durant l’après-midi. C’est une merveilleuse opportunité, car il y a tellement de choses à apprendre sur Kampala », a déclaré Margaret Kaffero, porte-parole du ministère ougandais des Affaires étrangères. Actuellement, en plus d’essayer d’attirer les touristes, tout le secteur privé se démène pour exploiter la demande en matière de produits de luxe de la classe moyenne ougandaise.

Source :

Africanews