Accueil Economie Le président Buhari ordonne de privilégier la main-d’œuvre, les produits et les...

Le président Buhari ordonne de privilégier la main-d’œuvre, les produits et les entreprises locaux

0
PARTAGER
Muhammadu Buhari/Source : Wikimedia Commons

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a diffusé des directives aux agences gouvernementales pour donner la préférence aux travailleurs nigérians et aux entreprises locales.

Buhari veut en finir avec la dépendance au pétrole

Le président Buhari, qui durant sa campagne a promis de mettre fin à la dépendance du pays vis-à-vis des exportations de pétrole, a signé un décret visant à stimuler la production locale de biens et à créer des emplois. Il faut rappeler qu’en 2015, quelques mois après l’arrivée de Buhari au pouvoir, la banque centrale du pays a limité l’accès aux devises étrangères pour l’importation de certaines marchandises dans le but de stimuler la production locale. Aujourd’hui, le président a « ordonné que toutes les autorités gouvernementales devaient accorder une préférence aux entreprises nigérianes dans l’attribution des marchés, conformément à la loi de 2007 sur les marchés publics », selon un communiqué de la présidence. Le communiqué ajoute : « L’ordre exécutif interdit également au ministère de l’Intérieur de donner des visas aux travailleurs étrangers qui ont les mêmes qualifications que des citoyens nigérians ».

Plate-forme pétrolière/Source : Wikipédia Commons_Divulgação Petrobras

Lutter contre le chômage

Au Nigeria, il y a actuellement quatre personnes sur dix dans la population active qui sont sans emploi ou sous-employées. Cependant, il est important de rappeler que, au cours de l’année 2017, le pays est entré dans une récession largement causée par la baisse du prix du pétrole et les attaques contre les installations pétrolières dans la région du delta du Niger. Vers la fin de l’année 2017, le pays a entrevu une petite lueur d’espoir, mais cela a conduit à une hausse des prix du pétrole et des produits agricoles, mais également des honoraires pour les services financiers et d’assurance.

Source :

Africanews