Accueil Economie Le premier camp d’entraînement de robotique au Rwanda ouvre ses portes

Le premier camp d’entraînement de robotique au Rwanda ouvre ses portes

0
PARTAGER
Un petit robot blanc/Source : Pxhere

«Imaginez-le, construisez-le et faites-le disparaître ! » Tel était le thème du premier camp d’entraînement en robotique organisé dans la capitale rwandaise Kigali. Il a réuni une quarantaine d’étudiants provenant de 20 écoles à travers le pays.

Une initiative issue d’un partenariat public-privé

Ce camp de trois semaines a été animé par des étudiants en ingénierie du Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans le cadre d’un partenariat public-privé avec la division d’ingénierie de la Banque de Kigali. Les étudiants ont pu combiner la polyvalence d’un système de construction motorisé lego avec un logiciel de programmation intuitif. C’est la grande motivation des participants qui a marqué un des étudiants-coachs, Skye Thompson, étudiante en ingénierie au MIT. « Au début du camp, beaucoup de ces étudiants n’avaient jamais touché à la programmation et n’avaient jamais joué avec des legos. Mais malgré ce manque, ils sont en train de concevoir leurs propres robots, en concevant leurs propres programmes, ce qui a vraiment été formidable à voir », a-t-elle déclaré.

Centre-ville de Kigali/Source : Wikimedia Commons/SteveRwanda

Le Rwanda mise sur les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques

La nécessité pour l’Afrique de moderniser et de gérer la transformation industrielle appelle des solutions plus efficaces aux problèmes. Les dirigeants rwandais veulent tirer parti de cela. «Nous espérons que parmi les étudiants qui sont ici, beaucoup rejoindront les futurs camps en devenant des ingénieurs en robotique et qui pourront faire des robots Made-in-Rwanda dans les domaines de l’agriculture, de la finance ou de la construction », a déclaré Regis Rugemanshuro, PDG de Bank of Kigali Techouse. En effet, pour une économie enclavée et restreinte comme celle du Rwanda, le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques doit être une priorité et promet beaucoup de potentiel de développement.

Source :

Africanews