Accueil Politique George Weah annonce une révision de la Constitution et une réduction de...

George Weah annonce une révision de la Constitution et une réduction de son salaire

0
PARTAGER
George Weah/Source : Wikimedia Commons

Le nouveau président du Liberia, George Weah, s’est engagé à réduire son salaire d’un quart dans un discours national. Dans ce même discours, il a mis en garde contre les difficultés que le pays allait traverser.

Réduction du salaire et des avantages présidentiels

« L’état de l’économie dont a hérité mon administration laisse à désirer, et il y a beaucoup à faire », a déclaré l’ancienne star internationale du football. Les Libériens ont d’énormes attentes à son égard après sa victoire électorale à la fin de l’année dernière. Weah a souligné l’état « désastreux » de l’économie. « Notre économie est brisée. Notre gouvernement est fauché. Notre monnaie est en chute libre et l’inflation augmente », a déclaré Weah. « Le chômage est à un niveau sans précédent et nos réserves de change sont à leur plus bas niveau. » Ainsi, pour commencer les grands travaux à entreprendre il a annoncé : « Compte tenu de la détérioration rapide de la situation économique, je vous informe aujourd’hui, avec effet immédiat, que je réduirais mon salaire et mes prestations de 25 %. »

Centre-ville de Monrovia au Liberia/Crédits photo : Morgana Wingard/ UNDP

Mettre à jour la constitution

En plus de la réduction des salaires, le nouveau président veut également changer la constitution du pays pour permettre aux étrangers de demander la citoyenneté libérienne et tous les avantages qui en découlent. En effet, la constitution libérienne actuelle prévoit que seuls les « gens de couleur » peuvent devenir obtenir la nationalité libérienne et que seuls les Libériens peuvent posséder des biens. Le président Weah a qualifié ces textes d’« inutiles, racistes et inappropriées » pour le Liberia à l’aube du XXIe siècle. Il a dit qu’il ferait pression pour permettre à toutes les personnes du monde de demander la citoyenneté libérienne et aux étrangers d’être autorisés à posséder des biens.

Source :

Africanews