Accueil Société Le président malien essaye de rassurer la population après la mort de...

Le président malien essaye de rassurer la population après la mort de 14 soldats

0
PARTAGER
Ibrahim Boubacar Keïta/Source : Wikimedia Commons/Claude Truong-Ngoc

Le président du Mali Ibrahim Boubacar Keita a déclaré samedi que les citoyens ne devraient pas s’inquiéter des « attaques barbares ». Cette déclaration intervient après que des hommes armés non identifiés ont tué au moins 14 soldats lors d’un assaut contre un camp militaire.

Attaques contre un camp militaire

La région la plus aride du Sahel en Afrique de l’Ouest subit depuis quelque temps un pic de violence de la part de groupes armés, dont certains ont des liens avec Al-Qiada et l’État islamique, qui réagissent de plus en plus agressivement à la France et aux États-Unis. C’est dans ce contexte tendu qu’un groupe d’une trentaine de combattants lourdement armés ont attaqué le camp militaire de Soump, situé dans le centre du pays, près de la frontière sud de la région de Tombouctou au Mali. On a appris cette nouvelle grâce à une déclaration de l’armée diffusée sur la radio publique.

Soldats maliens/Source : Wikimedia Commons/Samuel Bendet

Le président Keita appelle la population à ne pas céder à la panique

Cette déclaration nous a appris que l’attaque 14 soldats ont été tués. 15 autres soldats sont gravement blessés. 17 des assaillants avaient perdu la vie durant les échanges de tirs. Aujourd’hui, aucune revendication n’a été faite. « Les soldats ont abandonné leur position. L’ennemi a emporté du matériel », a déclaré un officier de l’armée, qui a souligné que le camp avait été totalement envahi. D’ailleurs, cet officier a demandé à ne pas être cité, car les forces armées n’étaient pas autorisés à parler aux médias. « Ces attaques barbares ne devraient pas nous faire peur. Au contraire, elles doivent renforcer notre détermination à lutter contre les terroristes », a déclaré le président Keita. On sait également que le Mali et le Sénégal prévoient de déployer 1 000 soldats dans le cadre d’une opération visant à pacifier le centre du Mali et à contenir les djihadistes.

Source :

Africanews