Accueil Economie Les actions nigérianes tombent au plus bas

Les actions nigérianes tombent au plus bas

0
PARTAGER
Banque centrale du Nigéria/Crédits photo : Bourse News

Les actions nigérianes ont chuté de 2,7 % hier. Cette baisse se produit une semaine tout juste après que la banque centrale ait annulé une réunion sur les taux d’intérêt prévue en début de semaine.

Tous les indicateurs sont mauvais

La banque centrale nigériane a déclaré que la réunion n’a pas eu lieu en raison de son incapacité à trouver un consensus, ajoutant qu’elle maintiendra son taux d’intérêt de référence à 14 % pour préserver les liquidités et soutenir la devise nationale. Il est important de noter qu’il s’agit du niveau qui est en cours depuis plus d’un an. Les actions ont également chuté lundi, le jour où le Monetary Policy Committee (MPC) de la Banque centrale nigériane devait commencer à se réunir pour décider du taux d’intérêt. Les actions sont passées sous la barre des 44 000 points en janvier 2018. Il s’agit du plus bas niveau jamais atteint par le Nigéria. De plus, l’indice principal, qui a progressé de 42 % en 2017, a chuté.

Godwin Emefiele, Gouverneur de la Banque centrale du Nigéria/Source : Source : Daily Post Nigeria

Une année 2018 qui s’annonce compliquée pour le Nigéria

Les traders avaient entamé l’année 2018 avec l’espoir d’une devise stable et d’un taux d’intérêt plus bas entraînant des bénéfices pour les entreprises. Malheureusement, ce mois  difficile. Cette information tombe en même temps que l’examen de dossier de nouveaux membres du MPC. Cette situation confuse résulte avant tout d’une divergence d’opinion entre le gouvernement et le parlement sur la nomination des candidats à des postes clés au sein du gouvernement. Au moins 5 des 12 membres du MPC sont partis à la retraite et doivent être remplacés. Les analystes estiment que ce statu quo mettra en berne la confiance des investisseurs dans l’économie déjà très fragile du Nigéria. De plus, cela risquerait de ralentir la mise en place des réformes déjà prévues.

Source :

Africanews