Accueil Economie Le Ghana met en garde British Airways contre le mauvais traitement de...

Le Ghana met en garde British Airways contre le mauvais traitement de Ghanéens

0
PARTAGER
British Airways Boeing 787/Source : Wikimedia-Commons

Le gouvernement du Ghana a averti le transporteur national britannique, British Airways (BA), de mauvais services et de mauvais traitements envers les passagers de nationalité ghanéenne.

Cecilia Dapaah/Source : Paemuka

Inégalité de traitement

Le ministre ghanéen de l’Aviation, Cecilia Dapaah, a déclaré lors d’une conférence de presse que des cas de non-respect des services nationaux de la part de BA ont été constatés. Cecilia Dapaah n’a fait que répondre à l’aveu de la compagnie aérienne selon laquelle elle avait déjà tenté d’utiliser un avion infesté d’insectes sur une ligne reliant Londres à Accra. Le ministre a ajouté que les fonctionnaires de BA avaient été convoqués pour expliquer le problème. « Certains Ghanéens affirment avoir dû marcher pendant environ une heure avant d’embarquer », ajoute le ministre. Dapaah a souligné que, depuis plus de huit décennies, BA a grandement tiré profit des vols Londres-Accra et Accra-Londres, et elle regrette le fait que la société n’ait rien fait pour en faire bénéficier les Ghanéens dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises.

Aéroport International de Kotoka à Accra/Crédit photo : 233times

Le Ghana veut remettre les pendules à l’heure

Cecilia Dapaah, le ministre ghanéen chargé de l’aviation, a déclaré qu’une pétition sera bientôt présentée pour exiger les raisons pour lesquelles les Ghanéens ont un poids de bagages inférieur par rapport aux Nigérians. Parmi les autres points qu’elle a abordés lors de cette conférence de presse figurent les retards à l’embarcation et les tarifs élevés. BA opérait déjà dans le pays avant l’indépendance du Ghana en 1957. Ainsi, il est important de noter que la compagnie aérienne britannique opère au Ghana depuis plus de 85 ans et qu’elle a le monopole des vols directs entre le Royaume-Uni et le Ghana.

Source :

Africanews