Accueil Politique 1 400 migrants sauvés en mer, deux corps retrouvés par les garde-côtes...

1 400 migrants sauvés en mer, deux corps retrouvés par les garde-côtes italiens

0
PARTAGER
Arrivée de migrants en Italie/Crédits photo : RTS

Les gardes-côtes italiens ont déclaré mardi que quelque 1 400 migrants avaient été extirpés de bateaux surpeuplés au large de la Libye et que deux corps avaient été retrouvés.

Migrants à bord d’un bateau/Source : Wikimedia Commons

Un flux migratoire inhabituel

Lors de cette annonce, aucun détail sur la nationalité des personnes secourues n’a été communiqué, ni d’ailleurs d’autres informations sur les décès. Selon un communiqué, des navires appartenant aux garde-côtes italiens et à la Garde des finances italienne, ainsi que la brigade de lutte contre la contrebande de l’Union européenne, entre autres, ont participé à 11 opérations de sauvetage. Bien que des centaines de milliers de migrants aient atteint l’Europe via l’Italie après être partis en bateau d’Afrique du Nord au cours de ces quatre dernières années, il est inhabituel d’en voir autant être sauvés en une seule journée, surtout en hiver. Le ministère italien de l’Intérieur a déclaré que, cette année, avant les derniers sauvetages, 974 migrants avaient atteint l’Italie par la mer, contre 2 393 au cours de la même période l’année dernière.

IOM staff/Crédits photo : OIM

L’immigration,  une question éminemment politique

La question de l’immigration est l’un des points chauds avant les élections nationales du 4 mars prochain. Le parti démocrate au pouvoir a fait état d’une forte baisse des arrivées de migrants en provenance de Libye. D’ailleurs, les arrivées ont diminué d’un tiers par rapport à l’année précédente, et elles ont chuté de deux tiers dans la seconde moitié de l’année. Ces baisses sont survenues après la conclusion d’un accord avec le gouvernement de Tripoli, en février. Cet accord prévoyait une aide et une formation pour les Libyens afin de lutter contre la contrebande et de renforcer leurs garde-côtes. Selon les estimations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 20 000 personnes sont mortes en tentant de traverser la frontière qui mène vers l’Italie au cours des quatre dernières années, ce qui en fait la frontière la plus meurtrière pour les migrants dans le monde.

Source :

Africanews