Accueil Economie Les cacaoculteurs ivoiriens préoccupés par le temps chaud et sec

Les cacaoculteurs ivoiriens préoccupés par le temps chaud et sec

0
PARTAGER
Wikimedia Commons

Le climat chaud et sec que l’on observe actuellement dans la plupart des régions productrices de cacao en Côte d’Ivoire pourrait nuire à la qualité et à la production des fèves de cacao durant le reste de la période de récolte.

Plant de cacao/Le Paysan

Une fin de campagne qui s’annonce difficile

Il est important de rappeler que la saison du cacao en Côte d’Ivoire a débuté le 1er octobre. Le pays est actuellement en plein dans la saison sèche, laquelle s’étend de la mi-novembre au mois de mars. Les agriculteurs ont prédit qu’un volume élevé de fèves continuera d’être acheminé vers le port jusqu’à la fin de ce mois de janvier. Cependant, ils craignent une baisse de la production et de la qualité à la fin de la campagne de récolte principale en mars si les précipitations ne s’améliorent pas. Dans la région de la Soubre, au cœur de la ceinture de cacao, les cacaoculteurs n’ont pas vu une goutte de pluie jusqu’à présent et s’inquiètent des possibles dégâts causés aux cultures. « Il fait extrêmement chaud. Si cela continue et que nous n’avons pas de pluie durant ce mois de janvier, les fèves seront de mauvaise qualité en février », a déclaré Salame Kone, cacaoculteur dans la banlieue de Soubre.

Écabossage en Côte d’Ivoire/Futura-Sciences

Toutes les régions cacaoyères sont touchées

Les données collectées en début de semaine par Reuters ont montré des températures supérieures à la moyenne dans les régions cacaoyères. Dans la région de Daloa, au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, où l’on trouve le quart de la production totale au niveau national, les agriculteurs ont déclaré ne s’attendre qu’à une bonne récolte par mois après le mois de janvier. « Si cette chaleur persiste, cela va augmenter le risque de dommages. Non seulement beaucoup de petites fèves s’assècheront, mais les gousses seront de mauvaise qualité », a déclaré Albert N’Zue, qui cultive du cacao près de Daloa.

Source :

Africanews