Accueil Economie La compagnie pétrolière nationale angolaise a ouvert une enquête sur Isabel Dos...

La compagnie pétrolière nationale angolaise a ouvert une enquête sur Isabel Dos Santos pour fraude

0
PARTAGER
Redeangola

Sonangol, la compagnie pétrolière d’État de l’Angola, a annoncé qu’elle va enquêter sur un possible détournement de fonds perpétré par Isabel Dos Santos, la fille du président sortant, pendant son mandat de chef de la direction.

Promo-cam

Mis en place d’une commission d’enquête

« Nous avons monté une commission d’enquête interne pour faire une investigation sur une probable affaire de fraude à grande échelle », a déclaré hier le porte-parole de Sonangol, Mateus Benza. « Nous sommes en train de vérifier l’existence ou non d’un détournement de fonds, donc je ne peux pas encore confirmer quoi que ce soit », a-t-il ajouté. Nommée à la tête de Sonangol par son père, José Eduardo Dos Santos en 2016, Isabel Dos Santos a été remplacée le mois dernier par le nouveau président angolais Joao Lourenco. Au cours des dernières semaines, plusieurs médias angolais ont accusé Dos Santos d’avoir réalisé des transferts d’argent suspects valant des dizaines de millions de dollars.

Redangola

La nouvelle administration du pays veut faire le ménage

Selon le  Novo Jornal et le Jornal Economico, la nouvelle direction de Sonangol a identifié un transfert suspect de R7 millions d’Euros à Dubaï. Les enquêteurs examinent également un paiement mensuel de 10 millions d’Euros qui a commencé quand Isabel Dos Santos est arrivée à la tête du géant pétrolier angolais. Ce paiement a été fait en faveur d’une société portugaise dans laquelle elle est le principal investisseur. Le procureur du tribunal de Luanda a déclaré que son cabinet n’a pas encore reçu de plainte officielle. Isabel Dos Santos a catégoriquement nié toute fraude, mais a plutôt prétendu qu’il y avait une « campagne de diffamation » contre elle.

Le nouveau président angolais, Joao Lourenco, a mis en place plusieurs réformes depuis sa prise de fonction en août dernier. Il a notamment licencié plus de 60 hauts fonctionnaires, dont Isabel Dos Santos.

Source :

Africanews