Accueil Economie Zimbabwe et son économie fatiguée

Zimbabwe et son économie fatiguée

47
0
PARTAGER

L’accroissement du Produit Intérieur Brut (PIB) du Zimbabwe s’est ralenti, tombant de 1,1%  en 2015 à 0.5 % en 2016. En réaction de cette situation économique difficile, le gouvernement a promulgué des mesures comme l’émission d’obligations et l’insertion d’une nouvelle technique de planification de l’agriculture. De ce fait, l’économie zimbabwéenne devrait croitre à 1,3 % cette année. Cette croissance sera principalement engendrée par divers secteurs comme l’agriculture et l’élevage, le tourisme, l’industrie manufacturière, et la construction et l’industrie bancaire.

Situation économique difficile

Bien que l’on ait estimé un accroissement de 1,3% de l’économie zimbabwéen cette année, le pays se baigne encore dans un environnement économique ardu.  Et alors que celui qui va être après Robert Mugabe se dessine, le pays sera encore dans cette situation. En effet, cette situation difficile est le fruit de la ruine due à la réforme agraire de l’an 2000 et l’accaparement de son sous-sol par la caste dirigeante. L’ampleur du problème est visible sur le taux de production de blé. En 2016, Zimbabwe a connu une production de 20000 tonnes de blé, soit seize fois moins que dans les années 1990. Autrefois, ce pays était le premier producteur de blé dans la partie sud de l’Afrique, mais maintenant, 25% de l’habitant doit attendre l’aide internationale pour manger et 40% vivent sous le seuil de pauvreté, selon l’Agence nationale de la statistique du Zimbabwe.

Des atouts malgré ces problèmes

Zimbabwe possède des atouts comme les richesses minières (diamant et or), le tabac qui a longtemps été une assurance pour la prospérité du Zimbabwe, des infrastructures, une population éduquée, mais malgré ces richesses, le pays n’arrive pas à remplir ses caisses. Une situation difficile amplifiée par les séries de chocs depuis les années 90.  Ceci dit que l’après-Robert Mugabe aura tout un travail pour rétablir la situation économique du pays et il devra avoir de bonnes stratégies  pour exploiter à bien ces atouts du pays.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar