Accueil Santé Les entrepreneurs technologiques rwandais utilisent la technologie pour s’attaquer aux problèmes de...

Les entrepreneurs technologiques rwandais utilisent la technologie pour s’attaquer aux problèmes de santé reproductive des jeunes

0
PARTAGER
CBC Barbados

Les jeunes rwandais sont confrontés à de nombreuses barrières en matière d’accès à l’information sur la santé sexuelle et reproductive. Ce qui les rend vulnérables aux maladies et aux grossesses non désirées, mais aussi leur capacité à accéder à l’éducation et à l’emploi. L’application Tantine, conçue pour le web et pour les smartphones, espère changer cette situation, en particulier pour les jeunes difficiles à atteindre dans les camps de réfugiés.

Pxhere

Quand la médecine se sert de la technologie à bon escient

L’application a été développée par deux étudiants rwandais en médecine, Sylvie Uhirwa et Sylvain Muzungu Uhirwa. Elle vise à utiliser la technologie pour enseigner et donner aux adolescents des informations sur la santé reproductive. Pour les jeunes dans les camps qui veulent se connecter à Internet, c’est compliqué. Soit ils n’ont pas de smartphones, soit il n’y a simplement pas les infrastructures nécessaires. Les deux développeurs ont récemment partagé l’application dans le camp de Mahama dans le sud du Rwanda, qui abrite 50 000 réfugiés burundais. En utilisant l’application, les adolescents peuvent accéder à des informations sur la santé reproductive via des « tantes » en ligne. Tantine travaillera avec une équipe de professionnels de la santé et des psychologues pour offrir des services d’éducation, de mentorat et de conseil en matière de santé reproductive aux jeunes.

La vidéo suivante qui suit apporte un éclairage quant à la nécessite de cette nouvelle application.

La FNUAP soutient de nombreux projets de santé

Tantine a été développée grâce à un programme d’accélération de l’innovation qui soutient les jeunes entrepreneurs, une initiative du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). La FNUAP espère que cela incitera davantage de personnes à utiliser la technologie pour trouver de nouvelles approches pour s’attaquer aux problèmes de santé sexuelle et reproductive. « Girl District » est également soutenue par la FNUAP. Il s’agit d’un centre créatif et éducatif qui produit des bandes dessinées et des programmes d’éducation autour de l’éducation sexuelle.