Accueil Economie La diversification de l’économie du Gabon

La diversification de l’économie du Gabon

0
PARTAGER

La diversification de l’économie du Gabon est comme un impératif pour faire face aux enjeux du développement de l’économie  auxquels ce pays est confronté depuis plusieurs années. Le pays est riche en ressources naturelles renouvelables, telles les forêts, les ressources en eau … et non renouvelables comme le pétrole, manganèse, fer, uranium… Comme le Gabon est l’un des pays ayant l’économie la plus rentière d’Afrique subsaharienne, la diversification de cette économie est plus que nécessaire pour ne pas être fortement dépendant de cette rente.

Économie dépendante de la rente de pétrole

Depuis au moins trois décennies, l’économie du Gabon est très dépendante de l’exploitation du pétrole.  Cette dernière désigne plus de 80% des exportations du Gabon et d’environ  60% des recettes budgétaires de l’État gabonais. Encouragé par la remarquable demande pétrolière  dans les échanges commerciaux dans le monde, le Gabon s’est malheureusement réservé  dans l’exploitation de cette ressource naturelle. Cette spécialisation a engendré la vulnérabilité de l’économie gabonaise face aux chocs externes comme la crise économique, alimentaire, financière, etc.), et la détérioration des termes de l’échange du Gabon vis-à-vis de ses partenaires commerciaux. Elle a également causé des disparités territoriales et spatiales et ainsi que l’apparition des inégalités sociales.

Une diversification plus que nécessaire

Suite aux divers inconvénients de la spécialisation du pays en pétrole, et surtout suite à la chute du prix du pétrole sur le marché international, il y a eu un ralentissement de l’économie du Gabon. Il s’est alors engagé à la voie incontournable de la diversification de son économie. En ce moment, les résultats sont mesurables, le pays fait partie des pays qui ont su éviter une incontestable récession. Les recettes pétrolières ont chuté depuis l’année 2014, mais le pays a su tirer son épingle du jeu tout en accélérant l’évolution de diversification de son économie et surtout en réalisant une meilleure gouvernance financière et en diminuant les dépenses et le train de vie de l’État.