Accueil Culture Côte d’Ivoire — Tiken Jah Fakoly : Mobilisation contre les 3e mandats...

Côte d’Ivoire — Tiken Jah Fakoly : Mobilisation contre les 3e mandats des présidents africains

0
PARTAGER

Tiken Jah Fakoly vient de sortir un nouvel album de quatre titres intitulé « 3e dose » ou « La dose de trop » avec l’intervention du rappeur congolais Lexxus Legal. Dans ce titre, il dénonce le syndrome de Blaise Compaoré, un ancien chef d’État burkinabé qui a voulu changer la constitution afin de pouvoir se représenter et qui fut renversé par un soulèvement populaire après 27 ans passés au pouvoir.

À propos de Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly ou Doumbia Moussa Fakoly de son vrai nom est un chanteur de reggae ivoirien de talent qui lui vaut le titre de leader du reggae africain. C’est un artiste engagé qui milite sur de nombreux fronts, dont la situation politique, l’agriculture, l’exode rural en Afrique et autres. Il est le porte-parole de la génération ivoirienne face aux difficultés politiques. Cet illustre chanteur a pour habitude d’écrire des titres à l’attention des dirigeants sur la situation politique et d’en dénoncer les excès. Ses titres dénoncent l’incurie du pouvoir en portant haut des propos de résistance et de critique face aux événements et aux politiciens, ce qui lui a valu d’être une persona non grata dans son propre pays et au Sénégal.

L’album « 3e dose »

La 3e dose ou la dose de trop est une mobilisation contre les 3es mandats des présidents africains. En effet, le titre dénonce le fait pour des dirigeants africains de vouloir s’éterniser au pouvoir après un deuxième mandat. En effet, dans de nombreux pays africains les dirigeants font en sorte de changer la constitution afin de briguer un troisième mandat ou se représentent malgré des contestations et des oppositions de la société civile. C’est un manque de respect envers les gens et qui empêche les autres d’exprimer leurs compétences en plus de retarder le développement du pays.